logo

LE FONDS BADIA

Films de famille et d’événements locaux réalisés entre les années 1920 et les années 1980.
Trois cinéastes : le grand-père, Joseph Tournay, le père, Ramon Badia, le fils, José Badia, le déposant.
22 bobines 9,5 mm | 2 bobines 16 mm | 3 bobines 8 mm | 45 bobines Super 8 | 8 cassettes audio | 98 photographies

Joseph Tournay est le grand-père du déposant. Premier violon à l’orchestre de Monte-Carlo, il fonde la boutique Riviera Photo en plein cœur de la Condamine, pour pouvoir s’adonner à son autre passion, la photographie. Quand la firme Pathé lance la commercialisation de son révolutionnaire Pathé-Baby – le projecteur et la caméra 9,5 mm -, Joseph Tournay en assure la vente à Monaco de 1925 à 1940. La moyenne de son chiffre de vente annuel est de 8 912 anciens francs (soit 6 014 €). Le succès commercial qu’il rencontre avec le Pathé-Baby provient très certainement du fait qu’il est lui-même un fervent amateur de cette caméra. Joseph Tournay filme beaucoup à Monaco, que ce soit au Monte-Carlo Beach, sur le quai Albert Ier, ou place d’armes, s’exerçant même à la mise en scène d’une publicité pour la caméra Pathé-Baby. Autant d’occasions de vanter les mérites du Pathé-Baby et d’attirer de nouveaux acheteurs.

Ramon Badia est le père du déposant. Il filme aussi avec une caméra 9,5 mm, témoignant des activités de la jeunesse monégasque des années 1930. Acteur au Studio de Monaco, il s’investit aussi dans le Cinéam, le club des cinéastes amateurs de Monaco, avec sa femme, Cilette, la fille de Joseph Tournay. Leur vie de famille est aussi filmée en 8 mm.

José Badia est le déposant. Baigné dans le cinéma amateur dès son plus jeune âge, il s’inscrit dans la lignée familiale et devient un membre actif du Cinéam dont il assure un temps la présidence. Sa pratique oscille entre films de famille et documentaires réalisés en 16 mm.

Aperçu du fonds
Mariage à Monaco

Le 8 février 1941, les familles Badia et Tournay célèbrent joyeusement l’union de leur famille.

Filmeur filmé sur le port de Monaco

Joseph Tournay met bien en avant la capacité de la caméra à capter le mouvement. Il ne s’agit pas de photographie mais bien d’image animée.

Baignade dans le port

Un groupe de jeunes se baigne dans le port d’Hercule, saute du ponton, navigue dans des barques autour des baigneurs, plongent, chahute sur la digue.

U Sciaratu

Pendant trois jours dans les ruelles de Monaco-Ville, les chars paradent suscitant joie et émerveillement pour les enfants.

Journée à Piene chez des amis

Scènes de vie familiales et amicales autour du chalet. Les deux couples discutent sur le fait de ne pas être filmé quand on est le filmeur des films de famille.

Monte-Carlo ski à Beuil

Un groupe d’amis quitte Monaco pour une sortie dans les montagnes enneigées. Cette année-là, le Monte-Carlo Ski Club a installé son chalet dans le village de Beuil.

Négatif et positif (extrait)

Ce film se déroule dans la boutique de photographie des parents du cinéaste, Riviera photo, située rue Grimaldi à Monaco. José Badia a réalisé ce film documentaire dans le cadre de ses activités au Cinéam, le club des cinéastes amateurs de Monaco.

À l’heure du Grand Prix

Avec sa caméra Pathé-Baby, Joseph Tournay saisit de manière documentaire et sensible, l’ambiance euphorique que connaît les rues de la Principauté dans les heures qui précèdent la course